Chiaravan – Espoir, Angoisses, Bonheur : la Maternité !

Une mère, une femme, des futilités mais aussi des sujets sérieux

Quelques trucs pour bien démarrer puis réussir son allaitement

8 Commentaires

Comme vous le savez maintenant, il était important pour moi d’allaiter mon Loulou. Je m’étais donc bien préparée. Et c’est un sujet qui me passionne !

Mais plutôt qu’un long discours, et sans prétention aucune, je vous livre ici les points qui, selon moi, vous aideront à bien démarrer !

* Savoir à quoi s’attendre :  les douleurs normales des tous débuts (quoique pour ma part je n’en ai eu que très peu) : les crevasses, les mamelons sensibles… N’hésitez SURTOUT pas à appeler les sages-femmes à chaque mise au sein à la MOINDRE douleur ! Une crevasse arrive en une tétée… et il serait dommage que Bébé prenne une mauvaise position… et vous des douleurs ! Entrainez-vous bien aux bonnes positions pendant votre séjour à la maternité. Votre meilleure amie les premières semaines : la lanoline ! Lansinoh pour ma part 😉 Elle aidera les mamelons à récupérer, être moins secs… et présente l’énorme avantage de ne pas nécessiter de nettoyage avant la tétée.

 

* Savoir que pour que la montée de lait se fasse, dans les trois jours en moyenne, Bébé doit téter beaucoup ! Le mien fut un goulu dès le début, du coup j’ai eu la méga montée de lait le soir du lendemain de sa naissance 😉 C’est un peu douloureux c’est vrai… les seins sont juste énormes ! des douches chaudes avec massages pourront vous soulager… et cela ne dure que quelques jours, ensuite la production s’adapte à la demande.

BD les Kopines

* Connaître l’existence des pics de croissance, aux alentours de 10 jours, 3 semaines, 6 semaines, 3 mois, 6 mois, 9 mois (et encore, bien sûr chaque bébé est différent) et savoir que durant ces quelques jours, bébé tête énormément souvent : mais c’est magique : il adapte votre production de lait selon ses besoins futurs ! Souvent les mamans lâchent au premier pic… c’est dur, on est fatiguée, on ne comprend pas forcément pourquoi bébé pleure et réclame sans cesse, les seins paraissent « vides »… pour peu que l’entourage vous mette la pression avec votre lait « pas assez nourrissant » (au meurtre….) Tenez bon si c’est ce que vous souhaitez : c’est l’affaire de trois jours en moyenne !

* Ne surtout pas complémenter au lait en poudre durant les pics : le but des tétées fréquentes et d’augmenter la production pour les mois à venir 😉 Tenez bon quelques jours et le rythme normal reviendra !

* Ne pas regarder sa montre : l’allaitement, c’est à la demande. Pas de restriction, pas grave si juste une heure entre deux tétées : bébé peut aussi avoir juste un peu soif, envie de tétouiller…

* Essayer d’allaiter aux premiers signes d’éveil : dès que Bébé commence à tourner la tête de côté, chercher avec la bouche ouverte… la seconde étape : il se mettra à manger ses mains… puis va monter en pression, et seulement alors, pleurer… Il pleure quand il a épuisé tous ses signaux de faim… n’attendez pas ! sinon il vous faudra le calmer avant la mise au sein.. Car bébé énervé prendra mal le sein, s’énervera, vous allez stresser… et ainsi de suite 😦

* Mais attention tout de même à ne pas devenir son doudou-tétine : tétouiller pour se rassurer, OK, surtout les premiers mois… Bébé prolonge sa vie in utero ainsi, avec sa maman… mais peu à peu il faut aussi lui apprendre à se rassurer seul, et retrouver une vie à côté aussi !

* Eviter au maximum le bib les premières semaines, même de lait tiré… il a toujours un risque de confusion sein-tétine : comme la succion des deux n’a rien à voir, bébé peut avoir du mal par la suite, à placer correctement langue et bouche, et forcer pour faire monter le lait… (le mien n’a pas eu de souci mais cela reste très épisodique tout de même, ne tentons pas le diable !!)

* Si je devais n’avoir qu’un seul conseil : DE-STRE-SSEZ !!! Faites-VOUS confiance, à votre bébé et à vous ! Peu importe combien de ml ou de fois il tête, peu importe combien de poids il prend, vous le verrez s’il va bien : il est gai, dort bien, est éveillé dans ses phases d’éveil, est touuuut rose et content… Ne vous laissez pas déstabiliser par l’entourage, leurs doutes, leurs questions… C’est une relation privilégiée à deux, le père a sa place aussi quoiqu’on en dise : mon Homme adore voir son fils au sein et parfois je l’allaite lovée dans ses bras 😉

Si les SF de la maternité ne sont pas branchées allaitement, contactez une consultante en lactation ou la Leche League !

Publicités

8 réflexions sur “Quelques trucs pour bien démarrer puis réussir son allaitement

  1. Il est super intéressant ton article !!
    Moi j’ai accouché à 34 SA donc ma fille n’avait pas les réflexes de succion et ne mangé vraiment pas beaucoup, les puéricultrices de l’hôpital nous ont beaucoup accompagné pendant le début de l’allaitement donc on a eu beaucoup de conseil. Tu en as déjà donné pas mal mais j’aimerai bien en ajouter quelques uns :
    Surtout ne pas donner de tétine à l’enfant tant qu’il ne tête pas correctement
    Il existe des petits massages à faire qui favorise la montée de lait et le drainage du lait pendant que l’enfant est au sein (ca aidé bien ma fille qui se fatiguait vite), une sage femme me les avait montré après mon accouchement donc n’hésitez pas à aborder le sujet, peut être pendant les cours de préparation à l’accouchement aussi.
    L’important (surtout si le bébé à des difficultés à manger) c’est d’être dans une position confortable pour les deux, il existe plusieurs position pour donner le sein alors si vous n’êtes pas confortable dans une position n’hésitez pas à demande aux sages-femmes de vous en montrer une autre. Pour moi par exemple c’était la position couchée au début.
    Si votre bébé est un tout petit mangeur à la naissance, c’est bien de tirer son lait en parallèle. Comme ca quand il prendra enfin de vraie bon repas la production de lait sera déjà la.
    Pour moi l’allaitement a été très compliqué au début : ma fille ne réussissait pas à manger, elle se fatiguait trop vite donc il fallait la stimuler pour la maintenir réveillée (les caresses du pieds c’est top et si ca ne suffit pas un gant d’eau froide sous le pied pour les réveiller), on complétait à la sonde très rapidement… j’avais l’impression que ca me fatiguait et que ca la fatiguait plus qu’autre chose et je me demandais « ca en vaut la peine??? » (surtout moi qui n’étais pas forcément une pro-allaitement à la base). Et je voudrais donc juste ajouter : même si les débuts sont difficiles oui ca en a valu la peine pour ma fille et moi, une fois que l’allaitement a été bien en place ce n’était qu’un pur bonheur.

    J'aime

    • Merci Saku pour ton témoignage ! Vous avez été bien entourés c’est super ça… je vois et entends encore énormément le corps médical accompagner bien insuffisamment les mères désirant allaiter… Plusieurs médecins m’ont par exemple dit d’arrêter d’allaiter à cause de mon abcès et mes antibiotiques… sauf MA gynéco et ma sage-femme consultante en lactation 😉
      En effet, il faut stimuler certains bébés, les premières semaines je chatouillais aussi Doudou pour qu’il y mette un peu plus de cœur !
      Je te rejoins pour les massages, appelés compression du sein : j’ai employé notamment cette technique pour le « réveiller » quand il tétouillait par confort 😉
      Dans toute situation il faut rester calme : j’ai un REF (réflexe d’éjection fort) à gauche du coup il s’énerve vite… je parlerai des difficultés plus tard 🙂
      Je crois que tu as bien résumé : cela peut démarrer de manière compliquée, mais si allaiter est important pour soi, cela vaut vraiment la peine de persévérer !

      J'aime

  2. Je vous rejoins dans la catégorie galère de l’allaitement
    j’ai fait 2 abcès, (un sur chaque seins pas de jaloux et le dernier plus de 6x7x2cm))mais malheureusement pour moi les médecins ne m’ont pas fait de ponctions mais m’ont opéré…
    et cela a eut raison de mon allaitement …. 4 petites semaines d’allaitements 2 grosses cicatrices (qui font que j’ai un rapport très difficile avec mes seins) et une blessure au cœur qui ne se referme toujours pas malgré ces 10 mois qui se sont écoulé depuis
    vous avez de la chance
    savourez la

    J'aime

    • :((( je suis triste pour vous…
      J’imagine ce que vous avez dû endurer, ces moments laissent des bleus au cœur c’est vrai… Quelle était la cause de ces abcès ?

      J'aime

  3. Merci pour ton article très bien expliqué et déstressant. C’est important d’avoir des témoignages positifs de personnes qui sont passées par là (que ce soit des amies ou des témoignages pris sur le vif sur le net). ça dédramatise et encourage les jeunes mamans qui vont bientôt s’y mettre (comme moi!). J’en suis à 36 SA et, ce n’est pas que j’appréhende l’allaitement, mais c’est juste que j’aimerais VRAIMENT que ça fonctionne! La confiance est le maître-mot je pense… confiance en soi et en son bébé.

    J'aime

    • Bienvenue ici Laetii ! je te comprends j’étais exactement comme toi ! Oui, la confiance, et surtout, trouver un référent pour démarrer ! les SF sont-elles bien formées en allaitement dans ta maternité ? au cas où, prends le numéro de La Leche League avec toi pour trouver une oreille attentive et plein de bons conseils ! n’hésite pas non plus à me poser plein de questions !
      Bonne fin de grossesse et surtout, tiens-moi au courant de la suite !

      J'aime

      • Je prendrai soigneusement pour le jour J quelques coordonnées de La Leche League (+ leur doc que je lis attentivement!), ainsi que celles d’une référente conseillée par mon haptonome. Comme j’aurais peut-être une césarienne (réponse dans les prochaines semaines/jours), c’est une dame qui est d’autant plus « spécialiste » dans l’allaitement à l’issue d’une césarienne.
        En tout cas, on ressent ton engouement et ton envie de partager sur le sujet c’est génial!!! Merci pour tout! Bizz

        J'aime

      • Tu es bien entourée c’est top 😉 On a fait de l’hapto aussi, j’ai beaucoup aimé !
        Les césariennes c’est sûr c’est plus délicat.. quoique de plus en plus de mater autorisent le peau à peau après les premiers soins, et vous pourrez ainsi profiter ensemble ! Quoique je te souhaite de tout de même de pouvoir accoucher par voie basse 😉
        Merci pour tes commentaires, c’est vrai je m’éclate en particulier sur ce sujet !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s