Chiaravan – Espoir, Angoisses, Bonheur : la Maternité !

Une mère, une femme, des futilités mais aussi des sujets sérieux

Gros Barbu, tu ne passeras pas par chez nous !

2 Commentaires

Et oui ! Un billet dans l’air du temps en décembre… Attention, surprise ! Je vais vous parler de… Noël. Et plus précisément du Père Noël et du gros sujet qui déchire les familles en ce mois de la Nativité : « faire croire » ou non à ce sympathique (ou pas) bonhomme, qui apporte les plus beaux cadeaux aux enfants sages (chantage bonjour)

Un peu d’histoire…

Le Père Noël apparait en 1821 dans un conte pour la première fois, et est illustré en 1863 tel un gentil bonhomme ventripotent et barbu , vêtu de rouge et accompagné de ses rennes. Et c’est Coca-Cola qui l’a démocratisé en 1931 pour une publicité ! Voilà pour planter le décor. A la base, rappelons que Noël est une fête chrétienne, le 25 décembre à minuit c’est avant tout la Nativité, la naissance de ce bon petit Jésus. Au départ ils n’ont pas été très contents les chrétiens puis bon, tout ce petit monde cohabite depuis lors.

santa coca

Mon rapport à Noël

Tout d’abord, je dois reconnaître que je n’ai jamais été une grande fan de Noël ; petite c’était chouette de se retrouver en famille, autour de la table de mes grands-parents et des superbes plats de ma grand-mère. Ma famille est chrétienne et mes grands-parents avaient une grande foi ; Noël voulait vraiment dire quelque chose alors. Mes parents m’ont laissée croire au Père Noël puisque c’est la tradition mais sans appuyer dessus. Je ne me souviens pas avoir entendu que ce dernier allait m’apporter mes jouets par exemple. Très vite mon esprit de Sherlock Holmes a bien compris qu’il y avait baleine sous gravillon : à cinq ans le coup de « va faire un bisou à Papy et Mamy » et POUF les cadeaux apparaissent : cela n’a plus marché ! Oust cette histoire pour moi. Début 2003, à dix-huit ans j’ai perdu mes grands-parents et ma famille n’a alors plus fêté Noël le 25 Décembre mais le 24 au soir. Le 25, c’était vraiment pour eux et on leur a gardé ce jour. Plus envie.

Bref. Tous les ans à Noël j’ai envie de prendre dix jours de vacances et revenir le 2 janvier ! On m’avait dit qu’avec un enfant la « Magie de Noël » s’emparerait de moi.

Non.

Je suis ravie bien sur de partager ces moments en famille ! Mais rentrer dans tout le folklore Père Noël c’est non. La magie ne se résume pas à cela. Nous avons fait notre calendrier de l’Avent tous les deux avec Chouchou, nous avons peint, décoré le sapin en bois et ses 24 tiroirs. Je lui expliqué ce que représente l’Avent et ce que l’on fête le 25 Décembre. Il a un livre de gommettes qui lui explique : Jésus, Marie, Joseph, l’âne et le bœuf, les Rois Mages etc. Cela fait partie de la culture de notre famille, tout simplement. Est-ce que tout cela, ce n’est pas déjà magique ?

creche

Pourquoi nous avons choisi de ne pas faire croire au Père Noël à Chouchou

Plein de raisons. Je ferais tout d’abord un parallèle avec l’éducation bienveillante : comment apprendre à notre enfant à ne pas taper si les sévices corporels ont cours sous notre toit ? Ici, nous raisonnons de la même manière : nous n’avons, si Gros Papou ni moi, envie de mentir à notre fils pour lui répéter ensuite que mentir c’est mal. Alors, bien sûr, vous me direz que ce n’est pas un mensonge, c’est juste mettre un peu de magie dans le quotidien, voir ses petits yeux émerveillés… mais en me plaçant à la hauteur de mon enfant, non, moi ce que je vois c’est que nous jouerions de sa crédulité et se confiance aveugle envers nous. « On y a cru et on n’en est pas mort. » Bien sûr que non ! Mais nous n’avons pas envie de mentir à notre fils, point 🙂 Je préfère de loin qu’il ait conscience des choses. Et puis pardon, mais Dieu merci la magie de Noël ne se résume pas à cela !
Ensuite, je n’ai pas envie de rentrer dans cette surconsommation sociétale : des hommes à la barbe blanche déguisés partout pour faire des photos à 15 euros de certains bébés ou enfants qui hurlent de peur (poke Julia), des montagnes de cadeaux que l’enfant considère comme un dû… Ou pire, les « si tu n’es pas sage Papa Noël ne t’apportera rien »… Tellement loin de notre philosophie !

pere noel

Et ce n’est pas moi qui le dis, c’est Maria Montessori !

Ma mère a grandi en apprenant que si les gens se faisaient des cadeaux à Noël, c’était pour fêter la Naissance de Jésus qui était un grand bonheur. Et j’ai eu le coup de foudre pour cette version. Je la trouve mignonne, attachante, juste connotée ce qu’il faut pour la croyante que je suis. Elle transmet à notre fils les valeurs qui nous conviennent : faire des cadeaux pour faire plaisir et pas juste parce qu’il le faut.

Ensuite, si notre fils sait d’où proviennent ses cadeaux, il prend mieux conscience de la valeur des choses, de la notion d’offrir et de recevoir, de remercier. Du haut de ses 21 mois, quand il joue avec des jouets que je lui ai offerts en revenant des courses il me dit toujours « cadeau maman », de même avec les peluches que sa Tatie lui a offerts, ou les nombreux jouets que Mamy et Papy lui remettent juste comme ça, pour faire plaisir. Ces cadeaux le rapprochent des personnes qui les lui ont offerts, il pense à eux quand il s’en sert. Il apprend que pour faire des cadeaux, il faut donner de sa personne : même pour lui, lorsqu’il m’offre tout fier ses créations du jour, qu’elle soient peinture, coloriage ou gommettes. Et que le merci en retour fait chaud au cœur.

Et puis franchement, JE mérite que l’enfant sache que c’est MOI qui me suis tapée des heures de shopping et de marée noire humaine dans la jungle des rayons jouets, tout cela pour revenir crevée (et ruinée) à la maison avec les pieds en sang et des blessures partout (comment ça j’exagère ?!)

achats-de-noel-c-est-la-cohue-10600428dfahp

Comment on va faire ?

Et oui, la pression sociale pousse à la croyance au Père Noël. A la crèche, Chouchou a fait sa lettre en découpant les photos des jouets qui lui plaisaient. En ce moment même, le Père Noël leur rend visite. Comment ne pas se faire emporter par l’entourage ?

Nous lui avons expliqué que le Père Noël fait partie d’un conte, au même titre que tous les personnages du Pays des Rêves, des animaux qui parlent et tout ce que l’on peut imaginer à la maison. Il existe donc pour ceux qui ont envie d’y croire. Nous verrons l’année prochaine comment il perçoit tout ceci et, comme toujours, nous nous adapterons 😉

Publicités

2 réflexions sur “Gros Barbu, tu ne passeras pas par chez nous !

  1. Hello ma belle !
    Chez nous pas de Père Noël ou du moins il reste à sa place : une jolie légende qui fait partie de la fête. Je ne suis pas  » croyante  » mais avec Maé on a tout de même abordé l’ aspect religieux. Pour Evy ça attendra 😉 Je n’ ai pas de superbes souvenirs de Noël, des cadeaux à foison oui, mais l’ ambiance n’ y était pas. Alors avec nos loulous, on instaure nos propres traditions, on fête l’ hiver, le partage, la joie d’ être ensemble dans la simplicité ❤ Pas simple quand la famille ne partage pas le même état d’ esprit..
    Gros bisous à toi et tes hommes.

    J'aime

  2. Je n’ai pas encore d’enfant mais l’autre jour, je pensais justement à tout ce folklore autour de Noël et à la question de croire au Père Noël ou pas pour les enfants….
    J’aime ce que j’ai lu dans cet article, j’aime cette vision des choses… à la différence que je ne suis pas croyante pour ma part (tout en ayant bénéficié d’une solide culture religieuse grâce à ma maman puis à mes propres convictions que depuis, j’ai perdu).
    Bref tout ça pour dire que cet article donne à réfléchir ! merci de l’avoir écrit car j’en ai apprécié la lecture.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s