Chiaravan – Espoir, Angoisses, Bonheur : la Maternité !

Une mère, une femme, des futilités mais aussi des sujets sérieux


Poster un commentaire

Belle découverte d’une photographe Grossesse et Enfants à Marseille : Babybulles

Les photos, chez nous, c’est un peu une seconde nature : je suis modèle amateur depuis dix ans, l’Homme et moi nous sommes rencontrés dans l’optique d’un projet photo, l’une de mes plus proches amies est photographe… Bref les shoots font partie de notre quotidien et l’Enfant n’y échappe pas : pris en photo dès ses trois semaines par Tatie Caillette la photographe, puis à deux mois et demi… Tout naturellement, quand j’ai eu vent de l’existence de Malika de Babybulles, l’envie de la découvrir m’a immédiatement taraudée. Les images aperçues sur sa page Facebook m’ont plu : fraîches et pas « gnangnan », prises sur le vif dans des mises en scène naturelles.

Et quelle jolie surprise ! Babybulles est une toute jeune entreprise, Malika est passionnée et cela se ressent. Elle-même maman de deux très beaux petits garçons, elle a la « fibre », la patience, l’expérience, sait comment fonctionnent les enfants et se met en quatre pour parvenir à saisir leurs sourires, leurs éclats de rire, leurs moments câlins…

Sa patience, je ne peux que la saluer car ce matin-là, Chouchou n’était clairement pas disposé à jouer le jeu : grognon, koala, chouineur… Mais, pas de montre, pas de pression, pas de stress, bien au contraire : jouets, douceur, changements de situation… Malika a tout mis en œuvre pour le dérider et le mettre en confiance ! Non sans mal, nous avons fini par avoir une série mignonne comme tout.babybulles1

Je m’étais conditionnée à ne pas obtenir de clichés transcendants de cette séance dans les jours à venir. Je n’étais pas déçue pour autant car j’ai rencontré en la personne de Malika une jeune femme agréable et bienveillante (et Dieu que cela fait du bien). Alors, quelle ne fût pas ma surprise, trois heures seulement après le shoot, d’apercevoir des images de mon Loulou qui m’ont donné envie de le croquer !

En plus de son talent pour capter l’instant, elle est professionnelle, à l’écoute même dans la sélection des photos, et tellement rapide ! J’ai été très agréablement surprise du résultat.

Babybulles, c’est des séances bébé, enfant, ado et grossesse, mais aussi des opérations spéciales, notamment « ballons magiques », concept adorable. Une super idée de son cru : « voir grandir son enfant », plusieurs séances sur l’année avec le récapitulatif dans un livre photo : extra !

Et comme en plus Malika est super sympa, elle vous propose des tarifs extrêmement abordables pour immortaliser la bouille de vos loulous : des formules pour tous budgets :

– Séance à 39 euros : 1 photo (1 agrandissement + 4 tirages de la même photo)
– Séance à 99 euros : 5 photos (fichiers numériques + 1 agrandissement + 10 tirages)
– Séance à 229 euros : la totalité des photos
sur Cd personnalisé avec 1 agrandissement + 2 mini-books ou 15 tirages
;;;
;;

Vous l’aurez compris, je suis fan. Et je suis sûre que vous voulez en voir plus ! Alors foncez sur le site de Babybulles ou la page facebook pour découvrir le reste du travail de Malika !

Publicités


9 Commentaires

Ces expressions qui me hérissent

Des remarques plus ou moins bien-pensantes, il y en aura toujours, j’en avais déjà parlé ici, mais il en est qui sont tellement violentes ou idiotes à mes yeux qu’elles méritaient bien un article dédié. On y va ?

Tu ne le forces pas à dormir ? Ben non, on peut forcer quelqu’un à beaucoup de choses, mais alors, dormir, vraiment pas  ! S’il n’a pas sommeil il ne dort pas et c’est tout. Quand tu as envie de lire ou regarder la télé, est-ce que je te fous dans le noir enfermé dans ton lit ?

Où cela s’est vu d’allaiter encore à cet âge ? Lève tes œillères et regarde autour de toi. L’allaitement est recommandé par l’OMS jusqu’à deux ans minimum voire plus. Et je ne parle pas uniquement des pays africains et en voie de développement, non, mais tout particulièrement du Canada par exemple, où l’allaitement d’un bambin est complètement NORMAL. Et oui. Mais ça, il faut avoir envie de se renseigner pour le savoir…

allaitementbambin

Vous voulez le faire grandir trop vite. Ô grand jamais ! Je savoure trop chaque instant. Nous répondons simplement à ses questions. Nous dessinons ou regardons un livre et il me montre les formes d’un air interrogatif, je devrais lui répondre sur un ton débile « non mon bébé c’est pas pour les bébés c’est caca, tu sauras quand tu seras graaannd ! » ? Et bien non. Il me pose une question, je lui réponds. Il me montre une forme, je la nomme. Pas plus bête.

C’est rien ! Imaginez une seconde. Vous perdez un être cher, décès, rupture, vous perdez votre travail, votre maison. Truc grave quoi. Vous voyez quelqu’un, qui plus est une personne proche, vous rétorquer ça ? Et bien pour l’enfant c’est pareil. Un enfant ne relativise pas. S’il pleure de désespoir ou de douleur ce n’est pas feint, ce n’est pas surjoué. Vous savez ce que l’on gagne à dire « c’est rien » ? et bien l’enfant pleure trois fois plus fort et plus longtemps. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’il a l’impression de devoir légitimer ses larmes auprès de vous. Alors qu’en accueillant ses émotions « je sais, je comprends » les pleurs cessent en trois secondes. Testé, validé, approuvé depuis 18 mois ! Je n’ai pas dit une seule fois cette phrase à Chouchou.

Arrête tes caprices/ ton cinéma : voir ci-dessus.

Arrête de pleurer comme un bébé/une fille : rebelote, avec en plus la notion de blocage des émotions : je préfère enseigner à notre fils comment évacuer sainement ses émotions plutôt que de les retenir. Car elles finiront bien par péter…

Tu es nul/bête/méchant/vilain : voilà un jugement de valeur, pris en pleine face par la personne qu’il aime le plus, vous, son parent. Cela peut ruiner le début de sa confiance en lui ! Il n’est pas nul/bête/méchant/vilain. Ses actions en revanche, peuvent l’être (et encore, à employer avec parcimonie.) Genre : c’est méchant de taper ! Et pas Tu es méchant de me taper ! Ce n’est pas grand chose, mais cela change tout. Dans « tu es méchant » l’enfant comprend « je ne t’aime plus »…. cela fait réfléchir non ?

Je vais t’en coller une : je ne crois même pas devoir m’expliquer sur celle-ci…

Tu me saoules/gonfles/énerves : ni celle-là !

jeletue

C’est pas normal qu’il n’ait pas de sucette : et c’est normal qu’il en ait une à quatre ans ? Où est la normalité ?

C’est pas normal qu’il n’aime pas la poussette : mais chacun voit midi à sa porte enfin ! Il hurle dans une poussette et est ravi dans son tricycle. Je fais quoi, je le fais hurler ou on passe tous une bonne journée ? C’est tout vu pour moi. Et si tu allais voir ailleurs, ce qu’il s’y passe ?

Pourquoi il ne mange pas de purées ? Et toi ?

Mais c’est sale de le laisser jouer avec les chiens/au sol : ben chez nous c’est ainsi. Les bienfaits point de vue immunité ne sont plus à démontrer.

Il devrait pouvoir dormir partout. Tu y parviens, toi ?

On veut le garder mais ne l’avoir que pour nous : ben…. refaites un gosse. Adoptez. Ou un chien tiens !

J’en aurais encore beaucoup comme ça…. mais je vous laisse le soin de rajouter les vôtres, je suis sûre que nous avons de quoi faire un beau florilège !

Alors… à vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !


Poster un commentaire

Premiers pas de Bébé : où, comment, pourquoi ?

Ahhh la marche… Certains parents en ont hâte, d’autres redoutent ce moment fatidique où leur bébé va sembler leur échapper… Savez-vous quelles chaussures choisir ? Et faut-il en mettre d’abord ? A quel âge est-ce anormal de ne pas marcher ? Tour d’horizon des bonnes pratiques… et des idées reçues.

A quel âge ça marche cette bestiole ?

Les spécialistes s’accordent pour dire que l’âge moyen des premiers pas tourne entre 10 et 18 mois. Bien entendu, chaque enfant va à son propre rythme et passe par diverses étapes avant de crapahuter librement sur deux pattes :

etapes marche

L’apprentissage de la marche chez l’enfant résulte d’une maturation progressive du système musculaire de l’enfant. Avant de marcher, il doit se dresser, se tenir assis, ramper, se hisser, se stabiliser… et s’élancer !

Un enfant apprend généralement une chose à la fois. Cela peut être le langage ou la motricité fine avant la marche. Il peut aussi préférer se déplacer sur les fesses ou à quatre pattes. Rien ne sert de le presser à marcher : il s’y mettra quand il sera prêt, mentalement et physiquement. À peine plus de la moitié des enfants font quelques pas à leur 1er anniversaire ! Pas d’inquiétude donc, bébé a sûrement une autre façon de se déplacer : mon fils a fait des roulé-boulés pendant des mois pour aller du point A au point B. Laissez-le aller à son rythme et ne le forcez pas à se tenir debout s’il n’en a pas envie.

Ça y est il se tient debout ! Je fais quoi ?

Vous l’accompagnez ! Il s’aidera sans doute des meubles et des murs pour se guider. Ou bien, si vous avez le modèle kamikaze, comme le mien, préparez-vous à faire des kilomètres avec lui : il a voulu courir au travers des pièces avant de savoir marcher… et avait donc besoin du soutien de nos mains ! (mon dos s’en souvient…) Vous pouvez faire des activités avec lui pour le stimuler et lui donner confiance : quelques pas pour aller de papa à maman, trois, puis cinq. Progressivement, sa démarche va s’assurer. Beaucoup d’enfants ont ainsi besoin de tenir quelque chose dans leurs mains lors des premiers pas, pour avoir une illusion d’équilibre. Encouragez-le, ne le stressez pas : pas de « tu vas tomber ! », bien au contraire ! Préférez un renforcement positif : « Bravo Chouchou ! Tu as réussi à marcher tout seul ! » Les petites chutes sur les fesses seront fréquentes, puis peu à peu l’enfant maîtrisera mieux sa vitesse et son équilibre. Faites-lui confiance et laissez-le expérimenter (c’est le moment de tout sécuriser à la maison…) Il sera fier et heureux !

Pieds nus ou chaussures rigides ?image

Il y a deux écoles et, comme à mon habitude, je suis plutôt adepte de la plus naturelle : laissez votre chouchou les pieds nus au maximum ! Cro-Magnon avait-il des chaussures orthopédiques ? Nan ! Laissez-le tranquille…soit pied-nus ou en chaussettes anti-dérapantes, soit avec des chaussures à semelle souple, étudiées pour les premiers pas. Il est plus aisé d’apprendre à marcher quand on ressent bien ce qui se passe sous ses pieds, vous ne pensez pas ? Le pied pourra ainsi se former correctement, sans entrave (à moins d’un souci d’aplomb type pied talus ou autre bien entendu, à voir avec pédiatre ou kiné).

Youpala ou pas ?

C’est comme vous le sentez… sujet polémique ! Cela ne le fera pas marcher plus vite, ni moins vite. Je pense que, utilisé à bon escient et avec parcimonie, il peut être un plus : bébé doit tenir parfaitement debout seul, et le youpala doit être réglé au plus bas, pour ne faire office que de soutien dans la marche. Quelques minutes par-ci par-la, lors d’un jeu… j’ai envie de dire : pourquoi pas ?

Dans tous les cas, qu’il marche à dix mois ou à plus d’un an et demi, une chose est sure : votre enfant courra partout vers ses deux ans, et alors vous regretterez ce doux temps, ou il restait là où vous l’aviez posé !

premier-pas-bebe


2 Commentaires

Mots d’enfants

Quand notre progéniture commence à véritablement baragouiner… cela promet de bons moments d’humour !
Ça vous tente un petit florilège ?
On a les classiques : maman, papa, tété, bye-bye… Le très fréquent aie aie aie ! Le aie quand ça fait mal. Le mignon t’aime… Doudou, pipi, caca, baaaahhhhh…

p-tit-garcon-camion-poubelle-marcel-3d-285-500

Ahhh la bleubleuuuhhh !

Puis, l’original :
Ah bouïabi ! Décliné en ah bouïabou, biïabou (avec la bouche en cœur pour plus de classe)
Bleubleuuhh : la poubelle ! Élément fondamental de sa vie depuis des semaines : il ne rêve que de mettre des choses à la poubelle ! Une passion absolue ( il est dans la période sensible de l’ordre, selon Maria Montessori, j’en parlais ici)
Didi pour notre chat DivX et Nania pour Shania
Tita pour notre chienne Bianca
Craaaaac : les ciseaux !
Et sa variante Claaaaak quand il allume une lampe de chevet
Tétise : bêtise (souvent ahah !)
Teti : petit
Pim-pon : les pompiers
Douda pour Bouddha son grand pote
Taratouille : ratatouille et tates les pâtes
tratratraaaa pour tagada
Oooowwww pour wow (lui offrir un cadeau est un plaisir !)
Kiki : aucun souci pour le kiki 😉
Tatou pour la tortue
Lumaaaa : la lumière
Brrrras en roulant bien le rrrr pour venir dans mes bras, et….
Dooooos en me tendant le mei-tai… pour passer en mode koala

chien

Bow-Bow !

Puis viennent les cris d’animaux…
Bow-bow pour le chien. Oui chez nous, les chiens font Bow !
Maaaaaaaaaou le chat !
Mmmmeeuuuuhhh la vache
Ccccrrrrrrr le lion
Grongron le cochon
Criiii-criiiii les petits oiseaux
Loulou le loup
Tssss-tsssss-tssss les cigales

La palme du Fail : cou-couilles…. (je décline toute responsabilité, ça ne vient pas de moi et je tairai le nom de LA fautive !)

J’en oublie sans doute car ces temps-ci, nous avons des nouveautés tous les jours.

Et chez vous ? Quelles anecdotes rigolotes ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


10 Commentaires

J’adore le voir grandir !

Ce soir je suis allée acheter deux-trois trucs à Chouchou pour sa rentrée en crèche. Je vous en reparlerai très vite d’ailleurs. Et je me suis fait une réflexion : j’adore le voir grandir !

Depuis sa naissance, j’ai adoré chaque âge, un peu plus que le précédent. Il n’y a pas une période de sa petite vie que je n’ai pas aimée, malgré les moments difficiles… La période des coliques a été éclipsée par mon émerveillement devant ce petit bout de nous si mignon ; je n’ai pas trop mal vécu non plus celle de l’angoisse de la séparation, car elle était aussi synonyme de beaucoup de ses découvertes qui m’ont fascinée. Nous attaquons maintenant gaiement le terrible two (tremble lecteur, tremble…) et là encore, il a tellement de côtés craquants, comme par exemple quand il me serre fort dans ses bras pour me faire un gros bisou en me disant « Maman, t’aime ! » Je fonds !

grandgarcondedos

Je ne fais pas partie de ces mamans qui dépriment en voyant leur progéniture grandir et évoluer. Je suis totalement scotchée des nouveautés quotidiennes dans son comportement. Mais je n’avais pas non plus hâte qu’il grandisse, car je trouve le nouveau-né passionnant aussi. Bref je suis comme un poisson dans l’eau avec Fiston. (bon, j’avoue : depuis une petite semaine il s’est mis à hurler dès que je le contrarie et j’ai fortement envie de le tarter… mais cela n’arrivera pas car l’éducation bienveillante est en train de me sortir de ce mauvais pas… article à venir)

Ce soir, j’étais toute excitée en lui achetant ses chaussons et sa tasse à bec pour sa rentrée, que je mettrai dans son petit sac sérigraphié exprès pour lui. J’ai choisi ses jolies chaussures d’automne, j’ai eu plein d’idées d’organisation pour nous faciliter le quotidien : bref j’adore le voir franchir une nouvelle étape de sa vie. Je suis fière de l’accompagner dans tous les jalons qui le construisent peu à peu, de pouvoir assister à son évolution jour après jour. Je trouve magique de lui offrir toutes les opportunités possibles pour découvrir le monde. Il a véritablement soif d’apprendre, et notre quotidien teinté de Montessori lui sied à merveille.

Dans quelques jours Fiston aura 18 mois et j’ai beaucoup de choses à vous raconter… Apprentissage, caractère, alimentation, éveil : je vous dis à très, très vite !

Mais..; dis-moi Maman, et toi ? Comment tu vis l’évolution de ton enfant ?

Rendez-vous sur Hellocoton !


2 Commentaires

Mon enfant, ne fera jamais…

ça, ça… et puis ça ! Non non, pas question.

Ouais ouais.
Alors tous ces discours, c’est avant. Avant que Bébé ne soit là, avant qu’il ne dévoile son caractère et avant que tu sois épuisée (non ça va te faire peur ça) que tu te résignes (non ça non plus, pas bon) que tu lâches du lest.

Pour attaquer cette nouvelle année et aller à contre-courant des habituelles résolutions, je vais donc te dresser, très cher lecteur, un panel de mes idées (idéaux !) partis en fumée !

Je ferai uniquement la DME

Oui, mais alors seulement l’été et dans le jardin hein, car il faut avouer que c’est extrêmement salissant… au final la DME que nous avons adoptée durant toute la diversification nous apporte énormément aujourd’hui : il mange de beaux morceaux, jamais de purée, ratatouille, lentilles, pâtes etc sans problème, a grignoté sa pompe à l’huile avec délices à Noël… Mais lors des repas Maman a repris le flambeau de la cuillère finalement !

Après l'assaut

Voilà quoi…

Il mangera bio uniquement et on fera super attention aux plastiques

Il mange en effet bio 90% du temps mais au final nous sommes moins regardants là-dessus qu’au départ. Quant aux plastiques, si l’on considère que son jeu préféré consiste à dévorer ses dalles de mousse… je crois que l’on peut dire que c’est un cuisant échec !

Je pratiquerai la motricité libre

… Mais bien sûr ! Alors ce petit Gremlins et son cher caractère en ont décidé autrement : il hurle de désespoir pour brûler les étapes, depuis le début : vouloir être assis sans vraiment tenir, puis vouloir rester assis sans savoir se mettre seul… Vouloir tenir debout sans pouvoir se hisser de lui-même, et aujourd’hui, vouloir marcher seul… sans en avoir encore l’équilibre ! Cela nous amène au point suivant…

Plutot MOURIR que le mettre dans un Youpala, engin d’horreur !

Brûlez-moi vive sur le bûcher de la motricité ! Je n’aurais jamais cru que Loulou mettrait un seul orteil dans ce truc… Mamy l’a acheté d’occasion « pour voir » et l’a stocké pour rien un bon moment… On a attendu qu’il veuille passer son temps debout et d’en avoir marre… et on a essayé. Je n’en étais pas fière ! Et puis au final, dix minutes par-ci, quinze le lendemain, jamais plus, c’est super : il rit aux éclats, marche, court, et je me rends compte que, bien réglé pour que Bébé ait les pieds à plat, et utilisé à bon escient au bon moment, cela peut vraiment avoir du bon (comme quoi !)

youpala

Ohhhh God…

Il ne mangera pas autre chose s’il ne finit pas son plat

Au final pour le moment, comme beaucoup de choses, on fait au feeling… il ne mange pas toujours tous ses légumes, mais peut manger un peu de yaourt, de comté, et surtout pioche systématiquement dans mon assiette ! Pourquoi serait-ce si dramatique finalement…

*****

Ce sur quoi je ne transige pas (pour le moment ahahaha !)

Pas de télé pour lui : étant un enfant super-actif (dixit sa pédiatre !) je dois éviter encore plus que pour un autre enfant tous types d’écran, idem pour les jeux lumineux. Alors c’est cinq à dix minutes maximum, après c’est l’énervement assuré !

jeux-lumineux

Pas de sucré ou trop gras pour le moment : ce n’est pas notre façon de manger, et puis il aura bien le temps de s’enfiler des Kinder et autre Nutella plus tard !

Ni tétine ni Doudou : pas un principe à proprement parler : simplement je n’en voyais pas l’intérêt… pour le moment, lui non plus apparemment ! Ses tétines servent d’anneaux de dentition et les doudous, rien à signaler jusqu’ici.

Pas de lait en poudre ou de croissance ou autre : pas besoin puisque Loulou est toujours allaité, et je pense qu’il n’aura jamais l’occasion d’y goûter à moins d’un problème de santé pour moi…

Que des produits de toilette Bio : toujours, Cattier, Melvita ou encore Weleda 🙂

Et oui… Avant j’avais des principes, maintenant j’ai un enfant !

Et toi, sur quels principes as-tu abdiqué ?

Rendez-vous sur Hellocoton !


10 Commentaires

Six mois ! SIX MOIS !!

Mais qui accélère le temps ?! Rendez-moi mon bébé ! Il y a six mois notre petit ange rejoignait ce monde durant un accouchement parfait (j’en ai parlé ici et ) et depuis le temps défile à une allure folle.

Petit bébé de cinq jours !

Petit bébé de cinq jours !

Six mois, deux dents apparues sans trop trop de galères, des nuits de douze heures , des couchers pleins de sourires et des réveils le matin faits d’éclats de rires.
Des siestes pas encore très au point parfois mais laissons le temps au temps…

Un allaitement au beau fixe après mes six semaines de bataille avec mon abcès du début, un rythme bien calé. Une diversification super avec un Bébé avide de découvertes et de saveurs.

Quatre mois et demi

Quatre mois et demi

Il est intense. Éclate de rire avec des yeux pétillants… ou s’énerve et hurle dès que quelque chose coince. Dès qu’il est fatigué, à cause d’une sieste écourtée notamment, il se transforme en monstre. Il a calé son horaire de coucher tout seul, j’ai juste suivi… 21h30 jusqu’en juillet, puis progressivement 20h30 depuis la mi-aout, et maintenant entre 20h et 20h15 : plus personne ! A nous le temps retrouvé et les soirées séries 😉

09 09

Le câlin du matin à trois, après la tétée

Il sait s’occuper seul de longs moments, si j’ai pris le temps de le rassurer et lui donner sa dose de contact et d’amour. Si je tente de forcer en le laissant pleurer, il perd pied et je sens que ce n’est vraiment pas un truc pour nous.

Il babille de plus en plus et cela fait quelques jours que je le surprends à articuler des « mama » timides quand je pars **petit cœur de maman qui fond** ; et des « tété » bien affirmés (il a tout compris ahaha)

Nous le baptisons très bientôt, une jolie fête familiale avec les gens qui comptent.

Le bilan de ces six mois délicieux ? Amour, Abnégation (il ne faut pas se leurrer hein), Adaptation (pareil, ce n’est pas le monde des Bisounours, j’ai dû sacrifier beaucoup de choses du quotidien), tant de rires et sourires, tant de câlins ! Je savais que j’étais faite pour être mère, chaque jour qui passe me comble et j’apprécie même les moments difficiles car je ne pense pas que nous revivrons tout cela une seconde fois ! (à moins d’un tsunami dans nos convictions ou d’un besoin viscéral qui me réveillera un matin)

4 09

Evan Joseph Léo

9 Mars 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !