Chiaravan – Espoir, Angoisses, Bonheur : la Maternité !

Une mère, une femme, des futilités mais aussi des sujets sérieux


9 Commentaires

Ces expressions qui me hérissent

Des remarques plus ou moins bien-pensantes, il y en aura toujours, j’en avais déjà parlé ici, mais il en est qui sont tellement violentes ou idiotes à mes yeux qu’elles méritaient bien un article dédié. On y va ?

Tu ne le forces pas à dormir ? Ben non, on peut forcer quelqu’un à beaucoup de choses, mais alors, dormir, vraiment pas  ! S’il n’a pas sommeil il ne dort pas et c’est tout. Quand tu as envie de lire ou regarder la télé, est-ce que je te fous dans le noir enfermé dans ton lit ?

Où cela s’est vu d’allaiter encore à cet âge ? Lève tes œillères et regarde autour de toi. L’allaitement est recommandé par l’OMS jusqu’à deux ans minimum voire plus. Et je ne parle pas uniquement des pays africains et en voie de développement, non, mais tout particulièrement du Canada par exemple, où l’allaitement d’un bambin est complètement NORMAL. Et oui. Mais ça, il faut avoir envie de se renseigner pour le savoir…

allaitementbambin

Vous voulez le faire grandir trop vite. Ô grand jamais ! Je savoure trop chaque instant. Nous répondons simplement à ses questions. Nous dessinons ou regardons un livre et il me montre les formes d’un air interrogatif, je devrais lui répondre sur un ton débile « non mon bébé c’est pas pour les bébés c’est caca, tu sauras quand tu seras graaannd ! » ? Et bien non. Il me pose une question, je lui réponds. Il me montre une forme, je la nomme. Pas plus bête.

C’est rien ! Imaginez une seconde. Vous perdez un être cher, décès, rupture, vous perdez votre travail, votre maison. Truc grave quoi. Vous voyez quelqu’un, qui plus est une personne proche, vous rétorquer ça ? Et bien pour l’enfant c’est pareil. Un enfant ne relativise pas. S’il pleure de désespoir ou de douleur ce n’est pas feint, ce n’est pas surjoué. Vous savez ce que l’on gagne à dire « c’est rien » ? et bien l’enfant pleure trois fois plus fort et plus longtemps. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’il a l’impression de devoir légitimer ses larmes auprès de vous. Alors qu’en accueillant ses émotions « je sais, je comprends » les pleurs cessent en trois secondes. Testé, validé, approuvé depuis 18 mois ! Je n’ai pas dit une seule fois cette phrase à Chouchou.

Arrête tes caprices/ ton cinéma : voir ci-dessus.

Arrête de pleurer comme un bébé/une fille : rebelote, avec en plus la notion de blocage des émotions : je préfère enseigner à notre fils comment évacuer sainement ses émotions plutôt que de les retenir. Car elles finiront bien par péter…

Tu es nul/bête/méchant/vilain : voilà un jugement de valeur, pris en pleine face par la personne qu’il aime le plus, vous, son parent. Cela peut ruiner le début de sa confiance en lui ! Il n’est pas nul/bête/méchant/vilain. Ses actions en revanche, peuvent l’être (et encore, à employer avec parcimonie.) Genre : c’est méchant de taper ! Et pas Tu es méchant de me taper ! Ce n’est pas grand chose, mais cela change tout. Dans « tu es méchant » l’enfant comprend « je ne t’aime plus »…. cela fait réfléchir non ?

Je vais t’en coller une : je ne crois même pas devoir m’expliquer sur celle-ci…

Tu me saoules/gonfles/énerves : ni celle-là !

jeletue

C’est pas normal qu’il n’ait pas de sucette : et c’est normal qu’il en ait une à quatre ans ? Où est la normalité ?

C’est pas normal qu’il n’aime pas la poussette : mais chacun voit midi à sa porte enfin ! Il hurle dans une poussette et est ravi dans son tricycle. Je fais quoi, je le fais hurler ou on passe tous une bonne journée ? C’est tout vu pour moi. Et si tu allais voir ailleurs, ce qu’il s’y passe ?

Pourquoi il ne mange pas de purées ? Et toi ?

Mais c’est sale de le laisser jouer avec les chiens/au sol : ben chez nous c’est ainsi. Les bienfaits point de vue immunité ne sont plus à démontrer.

Il devrait pouvoir dormir partout. Tu y parviens, toi ?

On veut le garder mais ne l’avoir que pour nous : ben…. refaites un gosse. Adoptez. Ou un chien tiens !

J’en aurais encore beaucoup comme ça…. mais je vous laisse le soin de rajouter les vôtres, je suis sûre que nous avons de quoi faire un beau florilège !

Alors… à vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités


7 Commentaires

Coup de Gueule #1 : Les magasins de puériculture

Si tu as la flemme de lire mes pérégrinations, va en bas de l’article directement !

Ahhh quand tu fais ta liste de naissance, ils sont là : conseils aux petits oignons (ou pas), présence à tes côtés que tu le veuilles ou non, préparation de la liste en ligne, autant de modifications que l’on souhaite par internet ou téléphone, un service super, petit café, bavardages… Bon évidemment, leurs produits sont tous plus chers qu’ailleurs, mais qu’à cela ne tienne, c’est tellement plus pratique de regrouper toutes nos envies au même endroit !

Quoique, personnellement, faire payer à notre entourage la moindre assiette en plastique au prix fort, ça ne m’enchantait pas. Du coup j’ai choisi de mixer mes deux idées de départ : une liste classique en magasin de puériculture, et pour les plus geeks, une autre sur le Net via Ookoodoo : cela permet de constituer une liste d’articles de tous azimuts et de commander directement via le site repéré. Très pratique et ainsi on paie le prix normal et pas gonflé !

Les mois passent, notre entourage nous offre des cadeaux ! Et là commence le drame… Super parrain nous offre le siège-auto-de-compet’ et je passe le chercher en magasin. Que nenni petit ! Il faut le commander ! Pas de souci on a le temps… Un mois et demi après il arrive… mauvais coloris… Rebelote, nouvelle commande. Ah il ne se fait plus ! Bizarrement, en râlant un peu les vendeuses parviennent à le trouver dans un autre magasin de leur chaine, à 25km de là. J’imagine donc que pour aller d’un magasin à l’autre, cela ne devrait pas être trop long.

Je vais passer les détails mais ledit siège a mis… presque TROIS MOIS à arriver à destination !

Soit. Bon. Ce n’était pas urgent, OK, passons. (mais je capitalise l’expérience pour plus tard)

Mi-Avril, les parrains et marraines (oui oui, ils sont 4, on en reparlera) nous offrent la chaise haute. Loulou était né et la liste vide : nous n’étions par ce fait, plus des clients suffisamment intéressants j’imagine. Les vendeuses sont devenues moins prévenantes à chacun de mes passages. On me promène un peu en me disant que la chaise arrivera mi-mai. Je passe alors en magasin, on me parle de début juin cette fois. On se permet de me dire que de toute façon il est trop jeune et que ce n’est pas urgent (non mais ?! c’est mon problème non ?)

Je téléphone mi-juin et râle des délais, la vendeuse promet de se renseigner et de me rappeler dans la journée. Évidemment aucune nouvelle… Je laisse passer deux semaines, et y retourne donc fin juin. La vendeuse me prend de haut, me dit que « c’est pas demain la veille qu’elle arrivera » et que « c’est comme ça », que je n’ai « pas le choix ».

ca menerve

Je ressemblais à cela… les cheveux un peu moins violets

Pas le choix, moi ? c’est mal me connaître… J’avais fait exprès d’y aller un mercredi après-midi pour faire un esclandre public si besoin. Cela n’a pas raté ! J’ai commencé à élever la voix et devenir moins sympathique, moi d’ordinaire si souriante, à exiger d’être remboursée pour aller acheter ma chaise ailleurs. Soudain deux vendeuses pour moi, à téléphoner à tous les magasins du département, à me proposer d’autres modèles de chaise… Au final le Graal fut repéré dans un autre magasin à 30km. Étant toujours à 15 de tension, je leur aboie dessus que si l’article met encore plus de deux mois pour parcourir cette distance comme pour le siège auto le problème reste entier.

Ma chère vendeuse se permet alors à nouveau de me dire que de toute façon ce n’est pas urgent puisque Bébé n’a que quatre mois. Et là, ce fut le drame, la goutte d’eau. Non mais en quoi cela les concerne ? Et si j’avais besoin de cette chaise pour l’enfant d’amis qui viennent manger chez nous ? ou autre ? Quoiqu’il en soit, je ne crois pas avoir à justifier vouloir un article acheté trois mois auparavant non ?

Au final, le lendemain, coup de téléphone : par miracle la chaise était arrivée ! dingue non ? 😉  Il va sans dire que j’ai envoyé Monsieur la chercher… et que je ne mettrai plus les pieds dans ce magasin.

En résumé, guide de survie de la liste de naissance en magasin de Puériculture :

  • Arriver avec sa liste pré-établie pour gagner du temps et éviter la vente presque forcée de certains articles
  • Idéalement, être accompagné de quelqu’un déjà passé par là, car non, tous les articles ne sont pas indispensables…
  • Passer récupérer les articles au fur et à mesure de leur achat car la boutique ne vous les gardera pas en stock…
  • Comparer les prix du marché (mon visiophone dans ce magasin : 280€, chez Amazon : 175€… à un moment il ne faut pas exagérer…
  • Ne pas hésiter à appeler souvent pour leur demander où en sont vos commandes… car ils vous oublient vite !
  • Faire attention à ne pas avoir obligation d’achat de tous les articles de la liste (cela a priori ne se fait plus)
  • Si rien ne bouge… n’ayez pas peur de hausser le ton (en choisissant un mercredi ou samedi après-midi… plus il y a de témoins plus la manœuvre est efficace)

Et… bon courage !

Rendez-vous sur Hellocoton !