Chiaravan – Espoir, Angoisses, Bonheur : la Maternité !

Une mère, une femme, des futilités mais aussi des sujets sérieux


1 commentaire

Astuces pour soigner un gros rhume

Rares sont les bébés à être passés au travers d’un coup de froid… Loulou a attrapé lui aussi son petit refroidissement, qui a duré peu de temps, deux jours durant lesquels il a été plutôt mal puis une toux qui a persisté quelques jours.
J’ai écumé la toile et les livres d’homéopathie pour lui concocter un plan d’attaque !

Aux premiers signes de froid, pour « couper » la rhinopharyngite :

  • En homéopathie, ACONIT, et BELLADONNA en 9CH si la fièvre semble s’inviter : 5 granules de chaque, dilués dans un fond d’eau plusieurs fois par jour
  • Une tisane de verveine à boire, assez chaude pour lui donner un petit coup de boost
  • Essayer de rester au chaud et de beaucoup se reposer : un organisme mieux reposé lutte mieux contre les microbes !

Une fois la rhino installée et les difficultés à respirer :

  • Un bol d’infusion de thym bien bouillante dans sa chambre au coucher : l’avantage d’humidifier l’atmosphère de sa chambre doublé des bienfaits antiseptiques du thym (à ne pas faire boire à Bébé ceci dit !)
  • Aussi étrange que cela puisse paraître, un oignon coupé en deux dans sa chambre (sous son lit puisque l’odeur remonte) apporte de bons résultats, en augmentant l’humidité au niveau des yeux et de toute la sphère ORL : le nez coule : le mucus s’évacue mieux en libérant bronches et nez.
  • Abusez des lavages de nez ! Au sérum physiologique, six à huit fois par jour s’il le faut, ou si vous allaitez, directement avec votre lait qui fera office d’excellent décongestionnant ! On peut adopter la méthode un peu barbare de la tête sur le côté en fermant la bouche, elle donne de très bons résultats ; ceci dit la tête en arrière laissera les mucosités couler dans la gorge et Bébé les avalera… A vous de choisir 🙂
  • Les suppositoires de Coquelusédal peuvent apporter une amélioration de la toux, à ne pas poursuivre plus de cinq jour à raison d’un à deux par jour, sous peine de toxicité locale et irritations. Je ne saurais dire si cela a aidé à apaiser la toux… Je crois plus particulièrement à l’homéopathie que je lui ai donné :
  • BELLADONNA 9CH pour la fièvre (vraiment efficace !)
  • ANTIMONIUM TARTARICUM en cas de toux grasse : utilisez les dilutions basses (4 ou 5CH) pour favoriser les sécrétions, et au contraire des dilutions plus élevées (9 ou 15CH) pour les stopper.
  • IPECA 9CH si la toux est grasse avec beaucoup d’expectorations
  • KALIUM BICHROMICUM 9 CH et MERCURIUS SOLUBILIS 9 CH l’ont bien aidé aussi pour faire mûrir la toux.

Au niveau du nez :

  • L’écoulement est comme de l’eau : ALLIUM CEPA 9 CH
  • L’écoulement est jaune verdâtre : KALIUM BICHROMICUM 9 CH
  • Croûtes dans le nez : KALIUM BICHROMICUM 9 CH
  • L’écoulement est jaune et irrite la lèvre supérieure : MERCURIUS SOLUBILIS 9 CH
  • L’enfant éternue fréquemment : NUX VOMICA 9CH
  • Le nez est bouché la nuit et coule le jour : NUX VOMICA 9 CH
  • L’écoulement est jaune ou vire de l’incolore au jaune , sans  irriter : PULSATILLA 9 CH
  • Le nez est bouché et sec : SAMBUCUS NIGRA 9CH

A côté de ces alternatives il a eu bien sûr du Doliprane ainsi que des gouttes de Pivalone pour le nez. Ne forcez jamais un bébé malade à manger… Il est plus que probable qu’il n’aura pas autant d’appétit que d’ordinaire, mais pas d’inquiétude il se rattrapera, proposez-lui par contre souvent à boire car la fièvre peut déshydrater et toutes les mucosités sont riches d’eau aussi… Les couches seront sans doute moins lourdes durant quelques jours mais si l’état général de bébé n’est pas trop dégradé, il n’y a pas lieu de s’en faire outre mesure !

Rendez-vous sur Hellocoton !